Maintenons
nos investissements routiers

Bon à savoir


L’infrastructure routière, vecteur de croissance

Un système de transport efficace est le résultat d’un choix de politiques publiques concernant l’infrastructure routière.  L’un des éléments de ce système est le dispositif que l’Etat met en place pour assurer l’entretien des routes, en vue de garantir leur durée de vie.  En ce sens, l’impact attendu de l’investissement dans l’infrastructure routière sur la croissance économique, dépend pour une large part, de l’attention que l’on accorde à la préservation de l’état des routes construites.

D’une façon générale, les investissements dans l’infrastructure de transport contribuent à réduire les coûts de production dans le secteur privé.  Il en résulte un gain de productivité dans les villes reliées par les routes construites ou réhabilitées, du fait que les échanges commerciaux se trouvent facilités.  Un réseau routier entretenu à temps, peut constituer un vecteur de croissance économique.

Cette croissance est favorisée par les avantages suivants que l’on peut retirer des investissements dans la création de routes et de leur entretien :

a) Diminution des coûts de transport, en termes d’une consommation réduite de carburants, de lubrifiants, de pneus ainsi que d’une usure moins rapide des pièces des véhicules ;

b) Gain de temps qui consiste en une augmentation des vitesses moyennes de parcours et une réduction du temps d’attentes ;

c) Amélioration de la sécurité routière, par une diminution du nombre des accidents et de leur gravité ;

d) Réduction des pertes en vies humaines dues aux accidents, ainsi que des pertes à caractère socioéconomique qui en découlent;

e) Densité de circulation plus grande due à l’augmentation du flux de véhicules ;

f) Accélération des flux commerciaux, avec une incidence sur les recettes fiscales ;

g) Facilitation des effets d’entrainement déterminés par les pôles de croissance ;

h) Influence sur le développement des échanges interrégionaux.   

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook